Coucher avec le fils d’une amie : L’histoire de Sylvie

Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait. Mais j’ai besoin d’en parler, et c’est vers vous tous que je me suis dirigée. Je ne souhaite pas en dire beaucoup sur moi, mais sachez que je suis une femme divorcée de 49 ans qui adore profiter de la vie et qui a un faible pour les hommes plutôt jeunes. Coucher avec le fils d'une amie, voilà mon histoire...

Une cougar qui s’assume

Mon mari me trompait avec des femmes beaucoup plus jeunes que moi. Après notre divorce, je ne voulais pas revivre cela, j’ai donc commencé à jeter mon dévolu sur des hommes plus jeunes. Et j’ai adoré ça. Ils sont fougueux, endurants et veulent toujours être à la hauteur. Un vrai bonheur au lit. Mon objectif est bien entendu de faire des rencontres sans lendemain. Je ne souhaite pas me caser avec un homme, et encore moins avec un petit jeunot. Et j’assume à 100 % mon nouveau mode de vie. Je suis une cougar et fière de l’être.

Une cougar qui n’a pas froid aux yeux

Attention, ne vous méprenez pas. Ne pas avoir froid aux yeux ne veut pas dire que je suis une salope. Désolé pour ma vulgarité, mais je préfère que les choses soient claires. C’est juste que je n’ai pas peur d’approcher un petit jeune et de le draguer ouvertement. En temps normal, je vise des hommes entre 20 et 25 ans. Habitant dans une petite ville, je fais en sorte de sortir avec des hommes qui ont des parents que je ne connais pas. Mon objectif est de m’amuser, non de créer des ennuis à mes connaissances ou à mon entourage. Jusqu’au jour où…

Ma réputation de cougar

Une de mes amies a trois enfants, dont un jeune homme de 21 ans. Un très beau garçon, très gentil et très poli. Je le connais depuis plusieurs années, et je ne l’ai jamais vu autrement que le fils d’une amie. Mais un jour, Matt, a commencé à me regarder d’une façon différente. À être attentionné avec moi. Et un samedi, il est venu sonner à ma porte. Très surprise, je lui ai demandé ce qu’il voulait. Et là il m’a dit cash : je suis au courant pour les hommes plus jeunes. Cela m’a tellement choquée, que je lui ai fermé la porte au nez.

Coucher avec le fils d'une amie : Le jour où c'est arrivé

Plusieurs semaines se sont écoulées avant que Matt ait décidé de revenir chez moi. Quand il est revenu, je ne savais pas si je devais lui ouvrir la porte. Mais je lui ai ouvert et je l’ai invité à entrer. Il a commencé par se fondre en excuse, comme quoi il n’aurait jamais dû faire ce qu’il a fait et qu’il regrettait énormément.

C’est à ce moment que je l’ai trouvé plus mignon que jamais. Je me suis approchée de lui, lui est pris la main et je l’ai embrassé. À ce moment précis, je savais que je faisais une erreur, mais c’était plus fort que moi. Et il s’est passé ce qui s’est passé. C'est comme cela que j'ai fini par coucher avec le fils d'une amie.

On n’a jamais recommencé, et je m’en suis toujours voulu. Tout simplement parce que j’ai l’impression d’avoir trahi une amie. D’avoir dépassé la limite à ne pas franchir. Depuis ce jour, je vois des hommes âgés de 25 à 30 ans et je ne touche plus aux enfants de mes amies. Mais malgré tout, je ne regrette pas notre moment intime...

Laisser un commentaire